Un but dans la vie

Un but dans la vie

Heureusement il y a le voisin.

Pascal.

Pascal est amoureux de son chat Figaro. Cependant, il n’a pas besoin que de ça pour gagner une allure de vieux garçon. Le voir assis au fond du jardin à se couper les ongles de pieds est un spectacle des plus rafraîchissants.

Pascal, il est malin comme un singe ! Il choisit avec précaution l’emplacement idéal avec le meilleur point de vue sur la terrasse de notre jardin, tout en s’adonnant à une séance de pédicure si longue que tu pourrais imaginer les pieds du pauvre bougre mal formés d’une cinquantaine d’orteils. Tout de même, voilà qui freine mon enthousiasme naturel à vivre habillée de nudité.

Mais Pascal, je l’aime.

Grâce à lui, j’ai un but dans la vie !

Grâce à lui, je vais pouvoir vous raconter des histoires aussi abracadabrantes comme se faire désintégrer à l’acide et finir en liquide dans un bocal ! Parce que, oui, Pascal, connaît tous les produits chimiques nécessaires et comment les associer ensemble, et « qu’à une époque » il avait tout le matos sous la main pour te réduire en bouillie ! Pascal c’est le trophée de la meilleure présentation de voisinage.

C’est important d’avoir un but dans la vie.

Surtout dans une société un peu folle, où je rêve secrètement d’une mutation utopique vers plus de respect de l’être humain et de la nature.

Trop de consommation. Trop de publicité. Trop de réseaux sociaux. Trop d’influenceurs/euses en maillot de bain, la fesse à l’air sur Insta, la figure assurée d’un cul-de-poule, et à la main la coupe de champagne offerte par la compagnie qui achète un commentaire glorieux. Trop de hashtag. Trop de buzz. Trop de trop.

Un trop qui fait un trou dans la couche d’ozone et pollue l’humanité.

C’est le brouillard, je cherche ma place dans ce monde. Où est mon siège ? J’avance à tâtons dans les allées du théâtre, je cherche le numéro de ma rangée ! L’ouvreuse est là, je l’entends timidement. « Par ici, Mme Mariepéties, sur votre gauche, siège 45A». Elle commence à s’agiter dans tous les sens. J’ai intérêt à réagir, elle va finir par me le hurler en pleine figure !!

A quarante-cinq ans, je suis fatiguée d’avoir peur.

Heureusement, il y a le ciel bleu joyeux d’une vie choisie hors des clous. D’autres routines, dont celles qui questionnent mon entourage ou les personnes simplement croisées sur mon chemin.

« Tu fais quoi de tes journées ? ». #(Hashtag)LaQuestionQuiTue !

« Mon chéri … tu es où mon chéri ? Figaro … », la voix enchanteresse de Pascal me sort de l’ébullition de l’écriture et provoque un fou rire avec Pauline.

Je n’ai plus le temps de répondre à la question qui tue, mais ne t’inquiète pas : #(Hashtag)jem’ennuiepas !

#(Hashtag)MaVieàlaplage #(Hashtag)Jefaisleménage #J’aimenager #Jeuxdesociété #Fairedescrêpes #Impro #GrasseMatinée #Couture #Vivelalessive #MaVieSansHashtag #Etc.

Grâce à tous ces moments, j’ai un but dans la vie. Ouf. #VieExtraordinaire !

Grâce à tous ces moments, j’ai un but dans la vie qui fait gagner de l’argent. Oups. #Nerfdelaguerre !

Le théâtre est dans la pénombre. Le spectacle va commencer. L’ouvreuse s’agite de plus en plus… « Rejoignez votre place madame ! … C’est par là, s’il vous plait » …

Une babook* entre en scène avec sa poche de bébés sous son ventre et alors que soudainement … [Bim ! Bam ! Boom ! ]

Allez ! La semaine prochaine, retrouve moi avec Pauline l’aspirateur dans les mains, à une heure du matin, dans un fou rire nerveux devant la pile de mes vêtements au carré, pour parler rangement et vie minimaliste. #MarieKondo

e vous demandez pas de quoi le monde a besoin. Cherchez ce qui vous fait vibrer. Parce que ce dont le monde a besoin, c’est de personnes qui vibrent avec la vie.

Ne vous demandez pas de quoi le monde a besoin. Cherchez ce qui vous fait vibrer. Parce que ce dont le monde a besoin, c’est de personnes qui vibrent avec la vie.

Harold Whitman

Babook : Heteropoda venatoria, la Babouk, est une espèce d’araignée aranéomorphes de la famille des Sparassida.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*